Pour pouvoir visualiser tous nos documents, veuillez vous enregistrer SVP...

La technologie cryogénique bénéficie d’une longue expérience dans le domaine du nettoyage par voie sèche, dans le monde

 

Elle  s’inscrit dans une politique raisonnée d’efficacité industrielle et économique

  • Le plan d’expérience fera apparaître qui de l’air comprimé ou de la cryogénie sera le plus efficace pour décaper la peinture, dans le temps de cycle requis. 
  • Produits à partir du CO2 liquide, les pellets cryogéniques auront l’énergie suffisante pour décaper la peinture en mode robotisé. 
  • Le processus de décapage obéit, ainsi, aux 3 phases suivantes : 

 

1ère phase : Le choc thermique

Les pellets heurtent la surface à décaper qui reçoit instantanément un choc thermique brutal. 

Les oversprays se contractent alors, deviennent fragiles et craquellent sous l’effet du choc. 

Les pellets peuvent alors se glisser sous les « oversprays” en les dérochant.

 

2iè phase: Fragilisation mécanique

La contraction entraîne la fragilisation des oversprays suite à l’apport brutal de froid

L’énergie cinétique apportée permet le dérochage des « oversprays » de leur support. 

 

3iè phase:  Le nettoyage par effet de souffle

Immédiatement après l’impact, les pellets se subliment et retournent dans l’atmosphère, sous la forme de CO2, sans apport de déchets supplémentaires

Le changement d’état de solide à gazeux se fait par une augmentation de volume dans un rapport de 700 environ, ce qui provoque un effet de souffle  suffisamment important pour séparer les « oversprays » de leur support métallique